Pétanque Loiret
L'information de la pétanque au quotidien

Saunier-Rocher arrachent le triplé

CHAMPIONS DM
Spectaculaire ! Tel fut le Championnat de France Doublette Mixte qui s'est déroulé ce week-end au Cours Foucault de Montauban (82). Une finale à suspense, un plateau de rêve, une organisation parfaite. Rien ne manquait pour faire un grand évènement, une grande édition. Et naturellement, celle-ci a sacré de grands champions. Christine Saunier et Dylan Rocher (CD83) ayant triomphé des Tarn-et-Garonnais Alexia Larroque et Maison Durk qui évoluaient à domicile.
 
 
 
Le sport a ceci de beau que rien n'est jamais écrit à l'avance. La formule est usée mais elle ne s'est jamais aussi bien appliquée à la pétanque qu'aujourd'hui. Revenus du diable Vauvert, menés 1 à 12, Christine Saunier et Dylan Rocher ont donné une leçon de patience à la planète pétanque.
Saunier porte Rocher
Il faut bien le dire, Christine Saunier a réalisé un Championnat de France époustouflant. Dès les phases de poules, malgré un terrain difficile, elle a immédiatement dompté le Cours Foucault, prenant le dessus sur ses adversaires les unes (parfois les uns) après les autres. Les Varois ont d'ailleurs subi une première alerte dès les 32èmes de finale. Largement menés, ils n'ont dû leur salut qu'à la faute adverse. Premier avertissement sans frais. Ensuite, les Varois ont moins souffert, malgré la belle résistance de la Seine-Maritime de Stéphanie Guillotin et Yoann Cousin en demi-finale.
Pendant ce temps, Alexia Larroque et Maison Durk (CD82) étrillaient leurs opposants un par un. 13 - 8 ; 13 - 3 ; 13 - 4 ; les phases finales furent rondement menées. Tout se déroulait comme dans un rêve, les locaux étant tout près de briller à domicile, jusqu'à ce qu'un grain de sable nommé Christine Saunier ne vienne enrayer la machine "Durk".
A 1 à 12 en finale, Saunier n'avait pas d'autre solution que de frapper pour ne pas perdre. Elle fit mieux avec un carreau lui permettant d'inscrire trois points. Dylan Rocher serra alors le poing. Et la partie fut alors tout autre. Maison Durk impressionnant du début à la fin, finit par légèrement relâcher l'étreinte sur ses adversaires, ayant laissé beaucoup d'influx dans le début des hostilités. Alexia Larroque, auteure d'une finale très convenable par rapport à la difficulté des terrains et au fait qu'elle vivait cette expérience pour la première fois, manqua un peu de lucidité en fin de partie. Mais comment lui en tenir rigueur ? Il n'en fallait pas tant pour que Saunier et Rocher ne s'engouffrent dans la brèche, l'animal Rocher ne s'avouant jamais vaincu, surtout grâce au soutien de sa partenaire. Ils ont ainsi renversé la vapeur et se sont imposés 13 - 12.
« J'ai fait un début de finale catastrophique, je dois le reconnaître. Je n'y étais pas. Christine m'a porté. Elle a tenu bon, mène après mène. Je veux vraiment la remercier. A 1 à 12, on est resté calme. On s'est dit qu'on allait prendre ce qu'on pouvait à chaque mène, et tenter de faire durer. Christine a fait des reprises incroyables à l'appoint. J'ai fini par mieux jouer également, et on a pu inverser la tendance » a confié un Dylan Rocher soulagé à l'issue de la finale.
joie
La reconnaissance de Dylan Rocher envers sa partenaire
Désormais 14 fois champion de France, dont 3 fois en mixte avec Christine Saunier, Dylan Rocher continue d'écrire de belles pages d'histoire dans le livre de la pétanque française. Quant à elle, ce triplé acquis de la plus brillante des manières marquera sans doute à jamais sa carrière.
V CHAMPIONS DM
Maison Durk et Alexia Larroque étaient à un souffler d'un sacre à domicile
 
Les résultats complets :
La Web TV Fédérale a retransmis la compétition. Les replays sur :
 

Triplette Féminin : Darodes - Beji - D'Isidoro remportent la finale "choc"

CHAMPIONNES TRIP F 2
 
Palavas-les-Flots (34) était ce week-end le théâtre du Championnat de France Triplette Féminin. Marquée par un plateau exceptionnel d'équipes qualifiées, cette édition 2021 réunissait en finale les deux équipes "favorites". Dans le duel opposant le Rhône de Charlotte Darodes - Mouna Beji - Ludivine D'Isidoro au Puy-de-Dôme d'Angélique Colombet - Audrey Bandiera - Charlotte Roux, le suspense ne fut pas de la partie tant les rhodaniennes ont maitrisé leur sujet.
 
 
On attendait du spectacle à Palavas, et celui-ci fut au rendez-vous. A la lecture de la liste des nombreuses formations alignant des titres au départ samedi matin, il était couru d'avance que certaines d'entre elles ne franchiraient pas cette première journée. Salaris (CD21), Bacon (CD77), Bourriaud (CD74), Biau (CD31) ou encore Estève (CD81) manquaient à l'appel dimanche matin.
Toutefois, les prétendantes étaient encore multiples. Maillard (CD46), Frigara (CD22), Picard (CD74), Bories (CD12) avaient toutes une carte à jouer. Mais parmi les équipes sous surveillance, Colombet d'un côté et Darodes de l'autre étaient assurément plus en vue.
Pour les lyonnaises, le quart de finale face à l'Aveyron d'Aurélie Bories - Doriane - Carel - Sophie Fournié  a sans doute été un révélateur. En grosse difficulté en début de partie, elles ont su avec calme et assiduité profiter des erreurs adverses pour se faufiler. Pour les joueuses d'Arlanc (63), le parcours fut assez rectiligne dimanche, jusqu'au hic de la finale.
Impressionnante pendant deux jours, Audrey Bandiera n'a pas réussi à réitérer ses performances à l'envoi lors de cette ultime partie. Face à elle, Beji déchainée et Darodes très solide ne laissaient aucun répis au Puy-de-Dôme. Et toute l'expérience d'Angélique Colombet, qui disputait sa 21ème finale de Championnat de France n'y put rien. Le score final 13 à 3 démontrant la domination lyonnaise.
Ludivine D'Isidoro revêt ainsi son 5ème maillot tricolore, Charlotte Darodes endosse son 2nd tandis que Mouna Beji goûte pour la première fois à cette joie.
A noter l'excellent week-end de Charlotte Roux qui évoluait avec deux partenaires très capées. A souligner également la spectaculaire démonstration d'envoi à l'appoint d'Audrey Bandiera dont le public fut friand.



VICE CHAMPIONNES TRIP F 2
Audrey Bandiera - Charlotte Roux - Angélique Colombet
« Nos adversaires méritent cette victoire tout simplement. Je considère que c'est ma faute car je n'ai pas pu produire le même jeu en finale que précédemment. Nous sommes malgré tout fières du résultat. Et on tentera de revenir encore plus fortes » a humblement confié Audrey Bandiera.
 
 
JOIE TRIP F 2
La joie des championnes de France 2021
« Nous sommes heureuses de ce titre obtenu dans un nouveau département et dans un nouveau club pour nous trois. C'est une joie de partager ce moment avec deux amies que sont Ludivine et Mouna. Et j'ai une pensée particulière pour l'équipe que nous avons battue en finale du championnat départemental » a dit Charlotte Darodes.
 
 

Triplette Seniors Masculins : Nexon et Barre emmènent Laille au titre

CHAMPIONS ok
Dylan Nexon et Fabien Barre ont remporté ce week-end le titre de champions de France Triplette Seniors Masculins aux cotés d'un impressionant Luc Laille sous les couleurs de l'Ariège. Dans une épreuve que tout le monde attendait et où la liste des prétendants était longue, les jeunes ariègeois se sont surpassés. La finale les opposait à la Loire Atlantique de Gino Baud - Olivier Dugast - Gilles Blancheton. Et le public a pu savourer le spectacle proposé jusqu'au terme.
 
 
Les Championnats de France en Bretagne marquent toujours les mémoires, et l'édition 2021 du Triplette Seniors Masculins ne fera pas exception. Plateau exceptionnel, luttes de haute volée, surprises et rebondissements, public nombreux, tous les ingrédients de la recette du succès étaient là.
Tout a pourtant démarré difficilement. Les phases de poule se sont déroulées sous des trombes d'eau, rappelant à chacun, au cas quelqu'un l'ignorait, que la route d'un Championnat de France n'est jamais un long fleuve tranquille. Il a donc fallu un certain courage aux équipes pour franchir cette étape des poules. Une fois cela fait, les hostilités ont commencé. Et ce n'était plus la pluie qui tombait à Lanester, mais les prétendants.
Sevilla (06), Doerr (64), Rousseau (92), Chapeland (63), Rocher (72), Trembleau (45), Sarrasin (87), Suchaud (63), Grandet (33), Choupay (91) et enfin Bonetto (06), tous sont tombés samedi après-midi. Il en fallait toutefois plus pour dépouiller cette épreuve de ses favoris. Et dimanche s'annonçait intense.
D'ailleurs, trois coups de tonerre retentirent dimanche matin, non pas dans le ciel morbihannais, mais bien dans le carré d'honneur du Parc Expo de Lanester. Dylan Rocher - Henri Lacroix - Stéphane Robineau (83) échouaient en 8ème, suivis de près par Jérémy Darodes - Richard Feltain - Jean Feltain (69) et Alexandre Mallet - Jérémy Hubert - Guillaume Gessat (69). Peu après en quarts de finale, les champions de France en titre Winter Claudy - Georges Feltin - Kévin Prud'homme (70) baissaient pavillon, tout comme Lucas Desport - Anthony Bernadet - François Castet (24).
Ainsi se passa le dimanche. Les unes après les autres, les "grosses cylindrées" chutaient. Le dernier carré s'annonçait pourtant prometteur. Gino Baud - Olivier Dugast - Gilles Blancheton (44) se défaisaient des brillants Cédric Lefoll - Jessy Tessier - Yohan Cousin 13 à 9, puis Dylan Nexon - Fabien Barre - Luc Laille (09) mettaient fin aux espoirs de Logan Amourette - Fabrice Uytterhoeven - Jimmy Thuillier (80) sur le même score.
Pouvait alors débuter la tant attendue finale 2021. Champions de France de cette même catégorie en 2015, Dylan Nexon et Fabien Barre mettèrent à profit toute leur expérience de ce grand rendez-vous. L'un à l'appoint, l'autre au tir. Parfaitement secondés d'ailleurs par Luc Laille nullement impressionné par l'enjeu. Score final 13 à 7. Une partie conclue par un magnifique carreau de Dylan Nexon venu d'une autre planète. L'équipe de Loire-Atlantique, qui jusque-là avaient fait derrailler plusieurs trains lancés vers le titre, ne purent cette fois-ci enrayer la machine ariègeoise.
JOIE ok
Les ariégeois explosent de joie au moment de la victoire
« J'ai débuté avec un peu de stress je dois l'avouer. Mais j'ai la chance de jouer avec deux parteniares qui sont aussi mes amis. Cela m'a permis de rentrer rapidement dans la partie. C'est beaucoup plus facile lorsqu'on se sent soutenu. Je suis heureux de décrocher un premier maillot bleu blanc rouge et super content que Dylan et Fabien en obtiennent un second » a confié Luc Laille.
V CHAMPIONS ok
Gino Baud - Olivier Dugast - Gilles Blancheton
 
Les résultats complets :
La Web TV Fédérale a retransmis la compétition. Les replays sur :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Pedragosa - Pedragosa - Cazorla signent un doublé à domicile

CHAMPIONS TRIP JP
Après avoir tant d'années rêvé au sacre, Thierry et Patrick Pedragosa, associés à Cédric Cazorla, avaient conquis le graal en 2019 en remportant leur premier Championnat de France. Ce week-end à Cabestany (66), les catalans ont doublé la mise en s'imposant chez eux, devant un public acquis à leur cause.
 
 
 
 
Réaliser un doublé dans un Championnat de France relève toujours de l'exploit. Le faire quand il s'agit de Jeu Provençal relève de la maestria. Cette discipline, si éprouvante et si "longue", c'est le cas de le dire, a de quoi user les plus aguerris. Il faut croire que Patrick Pedragosa - Thierry Pedragosa - Cédric Cazorla ont désormais la recette du succès. Ils ont remporté cette édition 2021 avec brio.
Certes, en demi-finale, face au double champion de France Doublette Jeu Provençal Marvin Romero, associé à Simon Chamberon et Claude Gosselin (CD30), la partie a été rude. Mais la sérénité des champions de France, soutenus par leur public, toujours derrière ses poulains mais toujours fairplay, leur a permis de ne pas sombrer.
En finale, ultra favoris, les désormais doubles champions de France ne savaient pas à quoi s'attendre. Face à eux, Romain Valentin - Thierry Valentin - Arnaud Perrot (CD03) avaient l'étiquette d'invités surprises. Du propre aveu de Thierry d'ailleurs, qui confiait avoir pensé longtemps ne pas pouvoir disputer cette compétition, en raison d'une intervention chirurgicale prévue, puis finalement repoussée. Pourtant, les tenants du titre étaient avertis, car les bourbonnais n'étaient ni plus ni moins que les tombeurs de Cédric Girard - Yohann Segui - Mickaël Martini (CD83), les auteurs du doublé 2017 - 2018 dans cette épreuve. Et ils avaient fait preuve d'une belle régularité depuis vendredi.
Mais les catalans ont mis la main sur la partie dès le début, menant immédiatement au score, pour ne jamais céder la tête. Plus expérimentés, poussés par les spectateurs massés dans les tribunes de La Germanor, le couperet tomba avec une victoire 13 à 4.
ITV TH PEDRAGOSA
« Notre premier titre était forcément très émouvant pour nous, mais celui-ci restera spécial aussi. Avoir le maillot de champion sur le dos, jouer chez nous, devant un public qui nous a aidés du début à la fin pendant trois jours, c'est forcément intense. Mon frère a produit un jeu exceptionnel. Avec Cédric, nous avons un super tireur avec qui on partage beaucoup de choses autres que le jeu provençal. C'est sans doute ce mélange qui aide à notre réussite » a confié Thierry Pedragosa.
V CHAMPIONS TRIP JP
Les vice-champions de France 2021 ont réalisé un parcours solide
 
 
 
Les résultats complets :
La Web TV Fédérale a retransmis la compétition. Les replays sur :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Triplette Promotion - la Lozère s'octroie un 3e titre

CHAMPIONS PROMO
Créé en 2012, le Championnat de France Triplette Promotions est une épreuve récente dans l'histoire de la F.F.P.J.P. mais elle réserve son lot d'émotions à chaque édition. Les Promotions se battent corps et âme pour décrocher un maillot bleu blanc rouge depuis la naissance de la catégorie. C'est ce qu'ont brillamment réussi à faire Cyril Corral - Christophe Zalik - Benoît Chevalier (CD48)...
Le premier choc a opposé le CD13 au CD48 en demi-finale. Jonathan Alvarez - Julien Ivaldi - Daniel Imbard (CD13) ont bien lutté mais ont pourtant été sèchement sanctionné d'un 13 à 3 en faveur de Cyril Corral - Christophe Zalik - Benoît Chevalier (CD48). Les Lozériens montrant assurément des atouts. A noter la magnifique résistance au tir d'Alvarez qui a tout donné.
En finale, leur route les a opposés à Alexandre Couineau - Yves Gutierrez - Eddy Ega (CD86). Jusque-là très solides, les Viennois ont mal entamé leur finale sous le soleil assomant de Bergerac. Menés tout au long de la partie, leur réaction sur la fin était un baroud d'honneur avant de céder 6 à 13.
VICE CHAMPIONS PROMO
Alexandre Couineau - Yves Gutierrez - Eddy Ega (CD86)
« Nous avons tout simplement subi la finale » a brièvement lâché un Alexandre Couineau très déçu.
« Je n'ai qu'une seule chose à dire : c'est magique. Nous sommes amis depuis notre enfance tous les trois. Je n'avais pas joué pendant quelques années, car j'étais licencié à la boule lyonnaise. Et puis l'occasion s'est présentée de renouer avec la pétanque avec cette épreuve. Evidemment, ce scenario rend notre victoire encore plus belle car nous ne nous y attendions pas » a réagi un Cyril Corral ému.
Par ailleurs, que grâce soit rendue au Comité Départemental de Dordogne qui était le premier en 2021 à recevoir des Championnats de France dans le contexte particulier que l'on sait. Par leur méticuleuse organisation, ils ont prouvé que les contraintes sanitaires ne sont en rien un frein à la tenue de grands rassemblements sportifs.
 
Les résultats complets :
La Web TV Fédérale a retransmis la compétition. Les replays sur :